L’environnement bio : c’est quoi ?

L’environnement bio est un concept qui se développe de plus en plus, notamment dans les grandes villes. Cela consiste à avoir une alimentation saine, sans produits chimiques, et à utiliser des produits non-toxiques pour l’entretien de la maison. En effet, il existe des produits naturels qui peuvent remplacer les produits chimiques que nous utilisons souvent. Nous allons voir çà de plus près.

L’environnement bio, pourquoi ?

Aujourd’hui, l’environnement est un sujet qui préoccupe de plus en plus de monde. C’est pourquoi les produits bio sont de plus en plus demandés. Les produits bio sont issus de l’agriculture biologique.

Ils ne contiennent pas d’engrais chimiques, d’insecticides, d’herbicides ou encore de pesticides. De ce fait, ils n’ont aucun impact négatif sur l’environnement et la santé des consommateurs. En effet, les produits bio ne contiennent pas de substances chimiques ou autres éléments qui peuvent nuire à la santé humaine. Par ailleurs, ces produits sont soumis à des contrôles stricts afin d’assurer leur qualité.

L’environnement bio, comment ?

L’environnement bio est une démarche qui consiste à privilégier l’utilisation de produits issus de l’agriculture biologique. Cela implique que le produit ne soit pas issu de l’agriculture intensive, mais bien d’une culture biologique, respectant un cahier des charges très strict et qui a suivi un processus de transformation et d’emballage respectueux de l’environnement.

L’environnement bio en France

En France, la production bio représente environ 6,5% de la surface agricole utile (SAU) et 10% de la surface agricole utilisée (SAU). En 2012, elle a représenté 6,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires. En 2013, plus de 9 % des Français ont consommé au moins un produit bio au cours du mois précédent, et 4 % ont consommé au moins un produit issu de l’agriculture biologique.

La consommation des ménages a progressé de 15 % par an en moyenne depuis 200

  • La France est le 1er pays européen producteur et exportateur de produits bio. Cependant, le marché français reste encore très peu développé par rapport à celui des autres pays européens.

Les produits bio sont commercialisés sous différentes formes : alimentaire (produits frais et transformés), cosmétique, textile et entretien (textiles en coton biologique), jouets, ameublement, équipement de la maison (vaisselle, objets déco), produits d’entretien (lessives biodégradables).

L’environnement bio, un enjeu de demain

L’environnement bio, un enjeu de demain L’environnement représente un aspect essentiel de notre vie.

Il est indispensable d’y prêter attention.

Les effets sur l’environnement sont nombreux : pollution de l’eau, érosion des sols, pollution de l’air, destruction de la biodiversité, changements climatiques… Chacun a donc un rôle à jouer pour préserver notre environnement.

Le mouvement bio regroupe les personnes qui veulent protéger l’environnement et les ressources naturelles et qui souhaitent que leurs produits soient fabriqués selon des normes strictes. Ainsi, il est possible d’acheter des produits bio tout en respectant l’environnement. Un mode de production respectueux de la nature La production biologique suit des normes très strictes :

  • Produits issus de l’agriculture biologique : les produits sont cultivés sans utilisation de produits chimiques comme les engrais ou les pesticides.

Ils doivent être exempts d’OGM (organismes génétiquement modifiés) et ne peuvent pas être issus d’animaux nourris aux farines animales (viande ou poisson).

  • Produits non issus de l’agriculture biologique : ces produits peuvent contenir des traces d’OGM ou des farines animales, et peuvent avoir été cultivés avec des pesticides ou des engrais chimiques. Cependant, même si ces produits ne sont pas issus d’une agriculture biologique, ils ne contiennent pas d’OGM ni de farines animales.

En conclusion, le label bio n’est pas toujours synonyme de qualité. L’agriculture biologique est certes une agriculture qui ne recourt pas aux produits chimiques de synthèse (engrais, pesticides, antibiotiques), mais cela ne veut pas dire qu’elle soit exempte d’intrants ou que les aliments soient de bonne qualité nutritionnelle.